282015juil
2 astuces pour prévenir le risque de maladie cardio-vasculaire

Chaque année, les pathologies cardio-vasculaires tuent environ 180.000 Français. Une maladie qui devance le cancer ainsi que les tumeurs.

Bonne hygiène de viecardio

La prévention d’un risque de maladies cardio-vasculaires doit passer par une bonne hygiène de vie et alimentaire. Fumer est mauvais pour la santé. Concernant cette maladie, le fait de fumer 20 cigarettes augmente le risque d’infarctus. On doit donc y accorder une attention particulière. Faire du sport est aussi un moyen de prévention. Une demi-heure de marche par jour favorise et régularise la tension artérielle. Une activité physique régulière permet de ne pas prendre du poids. À noter que, le surpoids est un facteur potentiel d’une maladie cardio-vasculaire. Entre autres, il est conseillé d’aller chez le docteur pour surveiller sa tension artérielle. Surtout pour les personnes qui ont plus de 40 ans.

Bonne hygiène alimentaire

Les aliments que l’on consomme chaque jour ont des impacts positifs et négatifs à la santé. Pour les maladies cardio-vasculaires, il faudra surveiller le taux de cholestérol et sa tension artérielle. 10 % de la population française serait hypertendue. Et en général, leur tension monte pour arriver à ce que l’on appelle hypertension artérielle. Celle-ci est définie à partir d’une pression artérielle supérieure à 16/9,5. Elle est un prélude de certaines maladies cardio-vasculaires comme l’infarctus. Chacun doit faire attention à cette dernière, car, l’hypertension débute aux alentours de 20/25 ans. Le sel caché dans les aliments est le principal déclencheur de l’hypertension artérielle. Les matières grasses sont aussi un déclencheur de cette maladie. Le sel et les matières grasses sont liés à la tension artérielle et au cholestérol. En allant au supermarché, il faut bien lire les étiquettes se trouvant sur le packaging de chaque produit.

alimentQuelques remarques

Faire un régime pauvre en sel ne se justifie qu’en cas de pathologies cardiaques. La prescription doit venir d’un docteur. On sait que les Français consomment trop de sel. Voilà, une raison pour laquelle l’AFSSA ou Agence Française de Sécurité Sanitaire des aliments a entrepris depuis plusieurs années une campagne contre la consommation du sel. Le but est de dissuader les artisans de l’agroalimentaire à mettre moins de sel dans les pains, charcuteries, soupes… Pour diminuer le sel dans son alimentation, une pincée de sel est équivaut à 1 à 2 g ; 1 cuillère à café de sel est égal 5g.




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *