192015août
Diabète et risque cardiovasculaire : Le coronarien diabétique

diabète et maladie cardiovasculaireLe diabète sucré est un facteur de risque majeur de plusieurs affections chroniques et de diminution de l’espérance de vie. Entre autres, il majore le risque cardiovasculaire, de cataracte, de cécité de l’adulte, d’insuffisance rénale, d’amputation des membres inférieurs et de neuropathies sensitivomotrices. Les répercussions importantes du diabète sur de nombreux facteurs de santé expliquent que les coûts directs et indirects du diabète sont estimés à 100 milliards de dollars aux États-Unis.

Les cardiopathies rendent compte de près de 70% de la mortalité

Le diabète compromet le devenir cardiovasculaire, que ce soit dans la population générale ou chez les sujets souffrant de cardiopathie préexistante. De fait, les cardiopathies rendent compte de près de 70% de la mortalité, toutes causes confondues, au cours du diabète. De plus, même si l’incidence des cardiopathies est en régression dans la population générale, on note que cette diminution est nettement moindre au cours du diabète de type 2 et, que chez la femme, elle peut même augmenter.

L’augmentation de la prévalence du diabète

A moins d’élaborer un traitement ou une approche préventive efficace, on peut s’attendre à une augmentation de l’incidence et de la prévalence du diabète et des maladies cardiovasculaires liées au diabète dans les décennies à venir. L’augmentation de la prévalence du diabète portera essentiellement sur le diabète de type 2, affection qui débute habituellement après l’âge de 35 ans, dont l’incidence augmente progressivement avec l’âge et qui rend compte de plus de 90 % de toutes les formes de diabète.




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *