282018Fév

Egalement appelée syndrome coronarien aigu, l’angine de poitrine correspond à un rétrécissement d’une artère coronaire. Ces angines sont des conséquences des maladies coronaires qui sont aujourd’hui l’une des principales causes de décès en France. L’angine de poitrine peut entraîner d’importantes crises d’angor qu’il est essentiel de prendre en charge rapidement en effectuant un bilan cardiovasculaire complet.

Qu’est-ce que l’angine de poitrine ?

L’obstruction partielle d’une artère coronaire est à l’origine de la survenue des crises d’angor. Ce rétrécissement entraîne un apport insuffisant en oxygène par rapport aux besoins du cœur, déclenchant ainsi une crise d’angor qui peut être stable ou instable.

Les crises d’angine de poitrine stables caractérisant l’angine de poitrine apparaissent au cours d’activités physiques. Pour ce qui est des crises instables, elles peuvent arriver à n’importe quel moment, même au repos. Ce type de crises est particulièrement grave et augmente la possibilité de survenue d’un infarctus du myocarde.

Les facteurs de développement de l’angine de poitrine

Afin d’éviter l’apparition de cette maladie, il est essentiel de connaître les différents facteurs pouvant être à l’origine de ces crises d’angine de poitrine. Parmi les facteurs favorisant le développement de la maladie, on retrouve notamment : hypertension artérielle, âge, surpoids, diabète, tabagisme, cholestérol, antécédents familiaux.

En adoptant une bonne hygiène de vie et en surveillant de près son état de santé, les risques de contracter une angine de poitrine sont réduits. Les conséquences de ces angines pouvant être lourdes, voire mortelles, un diagnostic précoce peut permettre de soigner la personne atteinte.

L’importance d’un diagnostic rapide

Dès lors que les premiers symptômes de la maladie apparaissent, une prise en charge médicale doit être effectuée le plus rapidement possible. Au début de la maladie, les symptômes sont peu présents et ne surviennent qu’à l’occasion d’efforts physiques. Peu à peu, la maladie va se développer et les douleurs vont s’intensifier.

Au vu d’une intensification et d’une plus grande fréquence des crises d’angor, un diagnostic précoce doit être fait. Pour cela, un bilan cardiovasculaire complet va permettre d’évaluer précisément l’origine de l’angine de poitrine : IRM, électrocardiogramme, échographie, scintigraphie et coronarographie.

Mise en place d’un traitement adapté

En fonction du stade d’évolution de la maladie, différents traitements peuvent être envisagés. Dans le cas où le diagnostic de la maladie est fait suffisamment tôt, un traitement médicamenteux va permettre de soigner l’angine de poitrine. Pour les cas les plus avancés, une angioplastie ou un pontage coronarien peuvent être réalisés.


L’angine de poitrine est aujourd’hui une cause importante de décès. Avec un diagnostic précoce, des traitements peuvent être mis en place afin de soigner de cette maladie. En cas de survenue de crises d’angor, une prise en charge rapide doit donc être faite.




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *