272018mar

Permettant la circulation du sang dans l’ensemble de l’organisme, l’aorte est l’artère principale du corps humain. Une détérioration de sa paroi peut donc avoir de lourdes conséquences sur la santé de la personne atteinte. Lorsqu’une dissection aortique survient, une prise en charge rapide et adaptée est donc essentielle.

Sous quelle forme se présente la dissection aortique ?

L’aorte se compose de trois couches différentes : interne, moyenne, externe. Lorsqu’une dissection aortique apparaît, un déchirement de la paroi est causé par une irruption de sang sous haute pression. Ce déchirement s’aggrave peu à peu sous l’effet de la pression sanguine et peut affecter différentes parties de l’aorte : artères carotides, artère mésentérique, artères rénales…

Cette pathologie est rare et peut potentiellement être mortelle du fait, qu’à terme, elle peut mener à une rupture complète de l’aorte. Il existe différentes classifications de la dissection aortique en fonction de l’origine de la déchirure et de son importance. Cette classification permet d’adapter par la suite le traitement qui sera mis en place.

Quels sont les facteurs qui favorisent sa survenue ?

Le risque de survenue de cette maladie est deux fois plus important chez les hommes que chez les femmes, et particulièrement après 60 ans. Les causes de survenue de cette maladie peuvent varier selon les cas : hypertension artérielle, anévrisme de l’aorte, maladie congénitale, causes iatrogènes.

Quels sont les symptômes de la dissection aortique ?

De manière générale, cette maladie se caractérise par une apparition brutale des symptômes : douleurs thoraciques et au niveau du dos, état de choc, hémorragies… La détection de la maladie est compliquée du fait qu’il existe souvent une symptomatologie atypique qui évolue en fonction des parties atteintes.

Quels sont les examens à réaliser ?

Lorsque ces symptômes apparaissent, une prise en charge médicale rapide est essentielle. Afin de confirmer la présence d’une dissection aortique et de préciser au mieux sa localisation, plusieurs examens vont être réalisés : radiographie thoracique, électrocardiogramme, scanner, IRM, échographie. A partir de cette batterie d’examens, l’équipe médicale va pouvoir adapter au mieux le traitement à mettre en place.

Quel traitement pour la dissection aortique ?

En fonction du stade d’évolution et de la localisation de la dissection aortique, le traitement qui sera envisagé va varier : intervention chirurgicale cardiaque (dissection de l’aorte ascendante) ou cathétérisme et pose de stent (dissection de l’aorte descendante). Une prise en charge précoce est essentielle afin d’éviter une évolution de la dissection qui pourrait être mortelle.


Présente dans la plupart des cas chez les personnes âgées, un contrôle des facteurs de risques de la maladie doit être fait. En cas d’hypertension artérielle ou d’excès de cholestérol, un suivi médical important doit être mis en place afin d’éviter la survenue d’une dissection aortique.




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *