62015nov

salade d'ananas aux gambasLe cholestérol et l’hypertension artérielle sont des maladies cardiovasculaires, qui demandent de la mesure dans l’assiette, surtout avec les matières grasses et le sel. Ci-dessous une recette concoctée par un chef étoilé avec l’aide d’un nutritionniste et des conseils, la salade d’ananas aux gambas, à essayer à la maison pour les patients qui souffrent de ces maladies. L’idée de la recette, c’est une salade d‘ananas frais, aux crevettes.

Salade d’ananas aux gambas, est-ce qu’on y a droit ?

Avec les maladies cardiovasculaires comme l’hypertension et le cholestérol, il faut, au niveau alimentaire, faire un certain nombre de concessions. Il n’y a pas de limite au niveau des fruits et des légumes, au contraire, puisqu’ils contiennent des fibres, des minéraux et pleines de bonnes choses. Le cholestérol, en plus dans les crustacés ou la crevette ou le crabe, se trouve principalement dans la tête. Par rapport à l’hypertension, il faut essayer de ne pas trop saler, c’est-à-dire pour l’hypertension artérielle, il faut limiter les apports en sel. Pour réaliser cette salade d’ananas aux gambas, il faut :

  • 25 g d’amandes décortiquées
  • 200 g d’ananas Victoria
  • 6 queues de gambas décortiquées
  • ¼ de litre de bouillon à la citronnelle
  • ½ botte de basilic
  • ½ botte d’estragon
  • 5 cl d’eau de cuisson
  • 1 brin de citronnelle

Préparatifs

En premier lieu, il faut peler et éplucher l’ananas. Ensuite, il faut effeuiller le basilic et l’estragon. On verse après les amandes dans la poêle, sans ajout de matières grasses. Pour l’ananas, il faut faire 6 tranches bien fines. Ave le reste, il faut faire des brunoises, c’est-à-dire des petits cubes. Quand l’eau bout, il faut plonger les herbes mélangées au préalable. Il faut les mixer après au blender. Pour la brunoise, il faut faire des lamelles, puis des bâtonnets, ou juliennes et ensuite des petits dés de 0,5 sur 0,5 cm. Pour les amandes, il faut les hacher avant de les mettre dans le tartare d’ananas.

Pour les gambas, il faut les châtrer. Il faut donc retirer la tête, les pieds en dessous, et évidemment le dessus et la carapace, tout en gardant juste le dernier sillon. Avec le couteau, il faut légèrement le tendre sur le dessus pour retirer le petit boyau et plonger ensuite les gambas dans le bouillon. En fin, il faut présenter le tout selon le goût de chacun. Bon appétit !




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *