162020Juin

Une péricardite est une inflammation de la membrane enveloppant le cœur. Celle-ci peut causer des douleurs thoraciques subites et violentes, étant plus intenses en position debout et diminuant lorsque la personne se penche en avant. Découvrez ci-dessous comment la traiter et l’éviter.

Péricardite aiguë, chronique, sèche… : définition

La péricardite se veut une inflammation du péricarde, qui est la membrane enveloppant le muscle cardiaque et se composant de deux feuillets (péricarde fibreux et péricarde séreux) qui y délimitent une cavité habituellement vide. Entre ces deux feuillets se trouve un liquide lubrifiant qui leur permet de glisser l’un sur l’autre sans frottement. Cependant, une inflammation du péricarde entraîne une irritation, un gonflement et de la douleur.

Lorsque la cavité, normalement vide, est remplie de liquide, on parle alors de péricardite avec épanchement. A l’inverse, s’il n’y a pas de liquide, il est question de péricardite sèche. Il existe des cas pouvant survenir d’un coup et ne durant pas longtemps : il s’agit de péricardite aiguë. D’autres peuvent progresser lentement et durer longtemps (péricardite chronique). Généralement, la cause reste inconnue. Dans ce cas précis, on parle de péricardite idiopathique, celle-ci résultant cependant le plus souvent d’une infection virale.

Péricardite : les causes

La péricardite aiguë peut être causée par une infection suite à un virus ou une bactérie. Elle peut sinon apparaître dans le cadre de l’évolution d’un cancer ou à la suite d’un infarctus, comme en cas de tuberculose. On peut parler de péricardite chronique ou constrictive quand elle dure plus de 3 mois et exercer une résistance à l’activité normale du cœur.

Les symptômes

En cas de péricardite aiguë, de violentes et subites douleurs thoraciques (de type brûlure et sensation de serrement) surviennent en période de repos. Elles augmentent en position debout et peuvent être soulagées en se penchant en avant, lors d’une grande inspiration et de toux. Les douleurs s’étendent jusqu’au trapèze gauche mais peuvent parfois être plus discrètes.

En cas de péricardite causée par une infection, la fièvre est courante. Et concernant le type chronique constrictive, les signes cliniques sont ceux de la répercussion engendrée sur l’activité du cœur ainsi qu’une insuffisance cardiaque.

Diagnostic

Les signes d’une péricardite peuvent se déceler en procédant à un simple examen clinique, notamment en auscultant le cœur avec un stéthoscope. Un bruit particulier de frottement peut alors prévenir le médecin, qui devra alors procéder à un électrocardiogramme devant déceler des signes spécifiques. Une radiographie du thorax peut s’avérer utile. C’est cependant une échographie cardiaque qui confirmera le diagnostic (aiguë ou chronique). Si elle est aiguë, une analyse de sang permettra de rechercher la cause.

Notez que la péricardite est une inflammation plutôt rare représentant seulement 2% des hospitalisations en cardiologie. Si elle est généralement douloureuse, elle n’est pas grave en soi, elle doit toutefois être prise au sérieux.

Traitements

Elle peut être soit causée par un virus ou une infection. L’infection se veut généralement bénigne et se résorbe naturellement, et sans séquelle, le plus souvent après quelques semaines de repos, avec une prise d’anti-inflammatoires tels que l’acide acétylsalicylique. Il existe des formes plus sévères pouvant parfois nécessiter une intervention chirurgicale en urgence, notamment en cas de péricardite avec épanchement purulent. En cas de cancer ou d’un autre problème de santé identifié, leur traitement se veut indispensable.

Dans de rares cas, le péricarde peut être touché par une inflammation chronique pouvant entraîner l’accumulation de liquide ou un épaississement du péricarde, surtout en cas de tuberculose, d’une intervention chirurgicale sur le cœur ou à la suite d’une radiothérapie. Il peut alors se calcifier et comprimer peu à peu le cœur. Ce type de péricardite, dite « constrictive », peut nécessiter une intervention chirurgicale avec un retrait du péricarde.

Bon à savoir : le sport est contre indiqué en cas de péricardite, qui nécessite en effet du repos.

Enfin, ce problème de santé peut s’avérer mortel si il se complique d’une tamponnade cardiaque, en raison d’une très importante quantité de liquide, ou d’une infection généralisée (sepsis). Le pronostic vital peut être engagé pour les personnes qui souffrent d’un problème cardiaque ou sont dans un état de santé aggravé.




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *