162015avr
Peut-on éviter la maladie cardiovasculaire ?

Les maladies du cœur sont une des principales causes de la mort. C’est le résultat du rétrécissement des artères qui alimentent le cœur en sang, d’oxygène et de nutriments. Il existe beaucoup de facteurs communs qui provoquent cette maladie.

Les facteurs de risque de la maladie cardiovasculaire

Les principales causes de la maladie cardiovasculaire incluent le tabagisme. Fumer ou utiliser du tabac de toute nature est un des facteurs de risque les plus importants qui développer une maladie cardiaque. Les substances chimiques dans le tabac1tabac endommagent le cœur et les vaisseaux sanguins qui peuvent finalement conduire à une crise cardiaque.
Le taux élevé de cholestérol est aussi un autre facteur de risque de cette maladie. La présence excessive du cholestérol dans le sang provoque un rétrécissement artériel, réduisant la quantité de sang qui passe vers le cœur.
Le stress mal contrôlé est aussi une de source de la maladie. Il peut avoir un effet négatif sur les lipides sanguins.

Bien qu’on n’ait pas le pouvoir de changer certains facteurs de risque tels que les antécédents familiaux, la ménopause précoce, on peut prévenir ces facteurs communs

Comment réduire le risque de la maladie cardiovasculaire ?

La première solution consiste à diminuer le nombre de tabagismes. Arrêter de fumer est souvent la chose la plus efficace qu’une personne peut faire pour réduire leur risque de cette maladie.
En abaissant le taux de cholestérol, il est moins de risque d’attraper une maladie cardiovasculaire. Dans ce cas, les régimes alimentaires faibles en matière grasse et les fruits et légumes sont associés à une baisse de risque de cette maladie.
L’exercice régulier et le maintien de poids même d’intensité modérée, comme la marche rapide peut également aider beaucoup. Il diminue la résistance à l’insuline et le risque de diabète.
Les méthodes de relaxation, méditation, des exercices de respiration, le yoga, et des techniques de gestion du stress sont essentiels pour prévenir les maladies cardiovasculaires, la maladie coronarienne ainsi que le risque de problèmes cardiaques récurrents.




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *