102015juil
Pression artérielle: premier facteur de risque de mortalité dans le monde

pression artérielleUtilisant le concept de risque attribuable, des chercheurs ont tenté de modéliser les causes de survenue d’un décès en fonction des différents facteurs de risque cardiovasculaire de mortalité globale. Ils ont publié que le premier facteur de risque dans le monde était représenté par l’hypertension artérielle à qui on pourrait attribuer environ 13% de tous les décès. Dans leur modélisation, le tabagisme représente le deuxième facteur de risque responsable de 9% des décès, l’hypercholestérolémie le troisième avec 8% des décès, la malnutrition est en 4e place avec 7% des décès et les rapports sexuels non protégés seraient responsables de 5 à 6% des décès.

Pourquoi l’hypertension artérielle représente-t-elle la première cause de décès dans le monde ?

Elle n’est en réalité pas associée à un risque de décès plus important que les autres facteurs de risque tels le tabagisme ou la malnutrition. En fait, ce qui explique cette première place est l’extrême fréquence de ces facteurs de risque cardiovasculaire. En effet, l’hypertension artérielle concerne une partie importante de la population mondiale. Cette forte prévalence e l’hypertension artérielle, déjà importante et de plus en plus importante dans les années à venir, peut être expliquée par plusieurs facteurs.

Les deux facteurs principaux

Les deux facteurs principaux sont représentés d’une part le vieillissement progressif de la population ; en effet, l’hypertension artérielle est fortement prévalente chez les individus âgés, alors qu’elle est rare chez les individus jeunes ; en particulier, les populations occidentales après la soixantaine ou après 70 ans sont très souvent hypertendues. En France, après 70 ans, les hypertendus sont même plus nombreux que les normotendus ; ils doivent représenter plus de 6 individus sur 10. Le deuxième facteur expliquant cette prévalence importante de l’hypertension artérielle est l’évolution mondiale de la surcharge pondérale et de l’obésité. De même qu’avec l’âge, il y a une relation forte entre la pression artérielle et l’indice de masse corporelle. D’autres facteurs, de moindre importance, sont eux impliqués dans l’évolution de la prévalence de l’hypertension artérielle en population, notamment la sédentarité de plus en plus importante, l’augmentation de la consommation de sel, ou encore la réduction de la consommation des fruits et légumes.




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *