272015mar
Qu’en-est-il de la prévention de cette maladie mortelle ?

Généralité sur les maladies cardio-vasculaires

La prévention cardio-vasculaire est-elle réalisée en France ? Une enquête de l’assurance maladie permet de répondre en partie à cette question. Les coûts directs des maladies cardiovasculaires étaient estimés à 6,5 milliards d’euros par an en 1994 et à 11,8 milliards d’euros en 1998 pour l’ensemble des maladies de l’appareil circulatoire.

Or, il serait possible d’éviter un tiers des infarctus du myocarde de la population à haut risque cardio-vasculaire en la traitant par des statines, de réduire de la moitié ces mêmes infarctus pour les fumeurs sevrés. Quant à la réduction d’apport soldé et à l’équilibre tensionnel, leurs effets bénéfiques sont bien démontrés, en d’autres termes, une tension normalisée réduit de façon certaine la morbimortalité cardio-vasculaire.

Prévention sur les maladies cardio-vasculaires

Cet article a été rédigé pour présenter les différentes actions possibles de prévention des pathologies cardio-vasculaires, individuelles et collectives, qui passent par la modification des comportements ou la prescription de médicaments. L’objectif étant de réduire le risque de survenue de maladies cardio-vasculaires dans l’ensemble de la population en incitant à une alimentation équilibrée et une activité physique modérée ; les sujets à risque élevé, et seulement ceux-ci, devant faire l’objet d’une prise en charge médicamenteuse correctement prescrite par un spécialiste.




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *