262015nov
Santé cardiaque et la fibrillation auriculaire

maladie cardiaqueLa fibrillation auriculaire est un trouble fréquent du rythme cardiaque et qui touche près de 250 000 personnes en Hexagone. D’après cette fréquence élevée, les résultats des récents sondages révèlent que 60% des Français ignorent que la fibrillation auriculaire est une maladie d’origine cardiaque. Selon des médecins chercheurs, il est essentiel d’accroître la sensibilisation publique sur ce trouble cardiaque, afin que la population connaisse l’avantage des facteurs de risque des symptômes.

Reconnaître les symptômes est important

C’est important de savoir les symptômes liés à la fibrillation auriculaire puisqu’ils peuvent générer des complications. L’accident cardio-vasculaire et la paralysie sont l’une des complications les plus graves. 15% des paralysies sont dus à la fibrillation auriculaire. Une palpitation peut s’avérer être un symptôme. C’est la raison pour laquelle, qu’il est important de consulter un médecin pour prévenir les complications.
Plus de la moitié des 4000 répondants au sondage ont mentionné d’avoir déjà ressenti les symptômes qui pourraient être associés à cette maladie. Ce trouble peut particulièrement se manifester chez les personnes âgées de 65 ans et plus, qui présentent le risque le plus élevé.
Le sondage démontre que peu de population est au courant de l’existence de la fibrillation auriculaire, et les risques associés à cette maladie. La fibrillation auriculaire pourrait être plus répandue qu’on le croit. Certaines personnes en sont atteintes, mais ne ressentent aucun symptôme. D’autres peuvent avoir des symptômes occasionnels, mais ne les signalent pas à leur médecin. Même si on leur décrivait ce que c’est la fibrillation auriculaire, plus de la moitié qui ont répondu aux sondages n’ont pu mentionner aucun des symptômes associés à ce trouble. Seulement 5 % des 1773 répondants, ayant indiqué qu’ils savaient ce qu’est la fibrillation auriculaire, ont mentionné spontanément les palpitations cardiaques, alors qu’il s’agit du symptôme le plus fréquent associé à cette maladie.

Reconnaître les facteurs de risque

En plus des symptômes, il est important que les gens sachent aussi reconnaître les facteurs de risque associés à la fibrillation auriculaire. Les maladies des valves du cœur et l’insuffisance cardiaque figurent en tête de liste, mais d’autres facteurs plus courants, comme l’hypertension artérielle et le surplus de poids, peuvent aussi être liés à la fibrillation auriculaire. La présence de ces facteurs risque ne signifie pas que l’on souffrira nécessairement de la fibrillation auriculaire un jour, mais la probabilité d’être atteint ce trouble augmente avec l’âge.




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *