162018Avr

La fibrillation ventriculaire est l’un des troubles du rythme cardiaque les plus graves puisqu’il peut mener à un arrêt cardiaque souvent mortel. Afin d’éviter la survenue d’un arrêt cardiaque, une prise en charge dans les minutes qui suivent est essentielle. Seul un choc électrique externe va permettre d’empêcher un arrêt cardiaque mortel.

Causes et survenue de la fibrillation ventriculaire

La fibrillation ventriculaire correspond à une désorganisation complète de l’activité électrique des ventricules. Cette pathologie est aujourd’hui la principale cause d’arrêts circulatoires avec des conséquences souvent graves.

La survenue de la fibrillation ventriculaire est généralement causée par une extrasystole ventriculaire ou une tachycardie ventriculaire. Cette désynchronisation de l’activité électrique du cœur se retrouve dans différentes maladies :

  • Maladies coronariennes
  • Certaines maladies du muscle cardiaque
  • Syndrome de Wolff-Parkinson-White

Parmi les facteurs favorisant la survenue de la fibrillation ventriculaire, on retrouve notamment :

  • Ischémie
  • Insuffisance cardiaque
  • Traitements anti arythmiques
  • Baisse du taux de potassium dans le sang

Quelle prise en charge pour la fibrillation ventriculaire ?

Afin d’éviter un arrêt cardiaque, une prise en charge rapide doit être faite. Cette prise en charge consiste en une défibrillation. Cela va permettre de faire un choc électrique et ainsi de resynchroniser l’activité cardiaque. L’utilisation d’un défibrillateur est aujourd’hui l’unique solution pour arrêter la fibrillation ventriculaire.

Est-il possible d’anticiper la fibrillation ventriculaire ?

Dans le cas où le diagnostic de la maladie est posé suffisamment tôt, il est possible de prévenir la survenue de la fibrillation ventriculaire en mettant en place un traitement adapté pour retrouver un rythme cardiaque normal. Le traitement préventif peut se faire sous différentes formes :

  • Prévention des maladies coronariennes et lutte contre les facteurs favorisant le développement de la fibrillation ventriculaire.
  • Traitement médicamenteux adapté avec des médicaments anti arythmiques.
  • Intervention chirurgicale afin d’exclure la zone à l’origine du trouble du rythme cardiaque.
  • Implantation d’un défibrillateur automatique.

Le choix du traitement va varier selon les situations et l’état de santé du patient. En effet, une adéquation du traitement choisi avec les caractéristiques du patient est essentielle afin que la prévention de la survenue de la fibrillation ventriculaire soit optimale.


En conclusion, on voit à quel point la fibrillation ventriculaire est un trouble du rythme cardiaque grave et souvent mortel. L’utilisation d’un défibrillateur dans les minutes qui suivent l’apparition de la maladie est essentielle afin de sauver le patient. En fonction des cas, il est parfois possible de prévenir cette maladie et ainsi de réduire la mortalité liée aux fibrillations ventriculaires.




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *