102022Mai

Déficit cognitif d’origine vasculaire – Cet article aborde le relation en problèmes cardiaques, AVC et déficits cognitifs d’origine vasculaire. Il existe d’autres pathologies affectant le cerveau et pouvant conduire à la démence (comme Alzheimer). Un grand nombre d’entre elles peuvent aussi être liées au système vasculaire.

Qu’est-ce qu’un déficit cognitif d’origine vasculaire ?

Un déficit cognitif d’origine vasculaire désigne un trouble de l’esprit, de la capacité mentale d’être conscient, de penser et ressentir. Les symptômes de cette affection peuvent être les suivants :

  • Oublis
  • Importants problèmes d’attention
  • Graves problèmes de mémoire
  • Difficultés dans le langage et les fonctions exécutives comme résoudre un problème

La démence vasculaire se veut la forme la plus grave de déficit cognitif d’origine vasculaire. Cette dernière complique les actes les plus simples de la vie tel que se laver et s’habiller. Si Alzheimer et la démence vasculaire présentent des signes et des symptômes similaires, mais on ne parle pas du même problème de santé.

Les causes

C’est le système vasculaire qui relie le cerveau et le cœur. Ce réseau de vaisseaux sanguins transporte le sang, l’oxygène et les nutriments dans le corps. Un déficit cognitif d’origine vasculaire peut être causé par un problème de la paroi vasculaire ou par de très petits caillots bloquant les vaisseaux dans le cerveau, cela entraînant un manque d’oxygène et endommageant alors les cellules cérébrales. Les symptômes de la démence vasculaire se manifestent le plus souvent de façon graduelle ou apparaissent subitement suite à un AVC ou une intervention chirurgicale majeure telle qu’un pontage cardiaque.

Facteurs de de risques

Le déficit cognitif d’origine vasculaire peut toucher tout le monde, mais les risques augmentent en cas d’antécédents d’affections du cœur ou d’AVC. De nombreux facteurs de risques sont partagés par les troubles cardiaques, cérébraux et cognitifs. Le fait de souffrir d’un problème de santé accroît les risques d’en développer d’autres : il en est de même pour la prévention d’une affection qui peut en contrer d’autres. Les facteurs de risque de déficit cognitif d’origine vasculaire sont les suivants :

1 – Problème du cœur ou AVC préexistant

  • AVC
  • Crise cardiaque
  • Insuffisance cardiaque
  • Cardiopathie structurelle (exemple ; : valvulopathie)
  • Cardiopathie congénitale
  • Fibrillation auriculaire
  • Arrêt cardiaque

2 – Facteurs de risques liés à un problème de santé

  • Taux de cholestérol élevé
  • Hypertension artérielle
  • Diabète

3 – Facteurs de risques liés au mode de vie

  • Alimentation peu nutritionnelle
  • Manque d’activité physique
  • Surpoids
  • Tabagisme
  • Consommation d’alcool avec excès
  • Utilisation de contraceptifs oraux ou recours à une hormonothérapie substitutive
  • Consommation de drogue
  • Stress

4 – Facteurs de risques non contrôlables

  • Âge : les risques augmentent avec l’âge
  • Sexe : les risques d’une femme évoluent au cours de sa vie
  • Origine Africaine ou Sud-asiatique
  • Origine autochtone
  • Antécédents familiaux de problèmes de cœur, AVC, AIT ou déficit cognitif d’origine vasculaire
  • Situation personnelle : accessibilité à des aliments sains, de l’eau potable, des soins de santé ou des services sociaux.

Notez qu’un antécédent médical de problème cardiaque ou de déficit cognitif d’origine vasculaire constitue aussi un facteur de risque pour d’autres troubles cardiaques et cérébraux.

Symptômes

Les symptômes d’un déficit cognitif d’origine vasculaire sont généralement constatés de façon graduelle et ont tendance à s’aggraver au fil du temps du fait que les vaisseaux sanguins s’endommagent. Cela peut aller d’un léger problème de mémoire, de concentration et de pensée jusqu’à des symptômes plus graves et généraux. Le type de déficit cognitif d’origine vasculaire le plus sérieux est la démence vasculaire.
Un déficit cognitif d’origine vasculaire peut affecter les fonctions exécutives de l’esprit : cela touche l’ensemble des processus cognitifs aidant à résoudre un problème et réaliser des tâches.

Voici quelques fonctions exécutives :

  • Planifier
  • Organiser
  • Traiter l’information
  • Accomplir plusieurs tâches à la fois
  • Prendre des décisions
  • Raisonner
  • S’orienter
  • Diagnostic

Il peut s’avérer compliqué de faire la distinction entre déficit cognitif d’origine vasculaire et d’autres types de trouble cognitif car les symptômes se chevauchent. Il n’existe aucun test spécifique qui permette la réalisation d’un diagnostic de déficits cognitif d’origine vasculaire. Toute personne qui présente des symptômes doit donc être dirigée vers un professionnel santé afin qu’un diagnostic plus approfondi soit effectué.

Un grand nombre de personnes ignore les liens existant entre les affections du cœur, l’AVC et un déficit cognitif d’origine vasculaire. En cas d’AVC ou problème cardiaque, il est nécessaire de demander à votre médecin qu’un dépistage des symptômes de déficit cognitif d’origine vasculaire soit effectué, surtout si vus avez constaté des variations dans votre mode de pensée ou concernant votre mémoire.

Traitement

La prise en charge des déficits cognitifs d’origine vasculaires débute en général par une gestion des problèmes de santé et facteurs de risques ayant contribué au déficit. IL est impératif de prendre connaissance et de surveiller votre pression artérielle, votre diabète et votre taux de cholestérol sanguin. Votre médecin peut vous diriger vers une réadaptation cognitive, un traitement par les médicaments ainsi que vous recommander de modifier votre mode de vie.

Certains outils aident à freiner ce problème de santé et à la réadaptation cognitive, comme par exemple les exercices d’entraînement et pratiques, un changement d’environnement et des outils informatiques. Dans le cas où des médicaments vous sont prescrits, voici quelques recommandations pouvant vous aider :

  • Vous devez mener une vie saine
  • Ne pas fumer
  • Avoir une activité physique
  • Vous alimenter sainement et de façon équilibrée : il existe des régimes permettant de réduire les risques d’affections du cœur
  • Maintenir un poids de forme
  • Limiter la consommation d’alcool
  • Gérer votre stress

Vivre avec un déficit cognitif d’origine vasculaire

En cas de troubles cognitifs, il est tout à fait compréhensible de ressentir une certaine inquiétude ou de la peur. Vous devez ainsi rechercher du réconfort émotionnel auprès de votre famille, de vos amis, d’un médecin ou encore d’un groupe de soutien. Partager vos émotions et sentiments se veut essentiel à votre bon rétablissement.

Les déficits cognitifs d’origine vasculaire sont généralement le résultat d’un problème cardiaque ou d’un AVC. Si vous avez été atteint(e)de l’une de ces pathologies, il est important que vous gériez votre santé physique en respectant les conseils suivants :

Prendre connaissance des facteurs de risques des problèmes du cœur, de l’AVC et de déficit cognitif d’origine vasculaires
Adopter des habitudes de vie saines (voir plus haut) afin de réduire les risques
Prendre connaissance des signes d’une crise cardiaque et d’un AVC.

N’hésitez pas à parler avec votre médecin des facteurs de risque afin de mieux comprendre.



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *