132021Sep

Tumeurs du cœur – Parmi les différentes tumeurs du cœur existantes, il existe les myxomes cardiaques. Un myxome désigne une tumeur cardiaque primitive non cancéreuse, le plus souvent de forme non régulière et de consistance gélatineuse.

Myxomes cardiaques : des tumeurs du cœur non cancéreuses

Parmi les tumeurs du cœur, le myxome peut provoquer chez le patient un souffle court, un évanouissement, la fièvre ou encore une perte de poids. Afin de confirmer le diagnostic, une échocardiographie doit être effectuée. En cas de diagnostic confirmé, une intervention chirurgicale doit alors être réalisée pour retirer le myxome.

En moyenne, 50 % des tumeurs du cœur primitives sont des myxomes. 75 % d’entre eux apparaissent dans l’oreillette gauche, qui est la cavité cardiaque recevant le sang enrichi par l’oxygène des poumons.

Les myxomes se développent en général chez les femmes de 40 à 60 ans. Certaines formes de myxomes rares sont héréditaires et appartiennent au complexe de Carney, un syndrome de diverses tumeurs non cancéreuses se développant en général chez les jeunes hommes âgés de 20 à 30 ans et pouvant survenir dans plusieurs cavités du cœur.

Des tumeurs du cœur pouvant obstruer le flux sanguin

Le myxome de l’oreillette gauche se rattache généralement à la paroi cardiaque par un pédicule et peut osciller dans le flux sanguin du cœur. Cette mobilité peut entraîner des mouvements de va-et-vient à l’extérieur de la valvule mitrale, s’ouvrant dans le ventricule gauche. La valvule peut alors être obstruée, cela obstruant le flux sanguin par intermittence.

Les symptômes

En position debout, la personne présentant un myxome dans l’oreillette gauche peut avoir un souffle court voire s’évanouir. L’obstruction causée par le myxome dans le flux sanguin peut entraîner une chute passagère de la tension artérielle du fait que le cœur ne puisse pas pomper suffisamment de sang. En position couchée, le myxome s’éloigne de la valvule, ce qui réduit les symptômes et soulage. Les autres symptômes de ces tumeurs du cœur sont la fièvre, la perte de poids et la douleur articulaire.

Les possibles complications d’un myxome

Des fragments du myxome ou des caillots sanguins se formant à la surface se détachent parfois et deviennent alors des emboles. Celles-ci sont transportées par la circulation sanguine vers d’autres organes et obstruent le plus souvent les artères. Les symptômes qui résultent d’un myxome dépendent directement de l’artère étant obstruée. Une obstruction d’une artère du cerveau par une embolie tumorale due à un myxome de l’oreillette gauche peut par exemple causer un accident vasculaire cérébral, et une obstruction d’une artère du poumon par une embolie causée par un myxome de l’oreillette droite peut engendrer des douleurs et expectoration de sang.

Les emboles font partie des complications les plus courantes des myxomes. D’autres complications peuvent inclure des anomalies sanguines. En cas de faible numération de globules rouges (anémie), une fatigue, faiblesse et pâleur peuvent se faire ressentir. Une faible numération des plaquettes peut entraîner un problème de coagulation du sang, et des tâches rouges (pétéchies) ou des ecchymoses peuvent apparaître sur la peau des personnes en étant affectées.

Diagnostic d’un myxome

  • Évaluation du médecin
  • Imagerie

C’est selon les symptômes constatés que les myxomes peuvent être suspectés. En utilisant un stéthoscope, le médecin peut entendre un bruit (souffle cardiaque) causé par un flux sanguin anormal. Les myxomes peuvent obstruer le flux sanguin provenant du cœur ou vers celui-ci. Nombreux sont les symptômes de ces tumeurs du cœur pouvant également être causés par d’autres troubles. Voilà pourquoi des examens approfondis doivent être réalisés avant tout établissement d’un diagnostic.

Une analyse de sang peut révéler une numération trop importante de globules blancs, cela indiquant une inflammation, une anémie et une faible numération des plaquettes dans le sang. Mais cela ne peut être concluant et doit donc aussi nécessiter la réalisation d’une échocardiographie pour venir confirmer le diagnostic. Cela peut se compléter par d’autres examens d’imagerie, comme une tomodensitométrie (TDM) ou une imagerie par résonance magnétique (IRM).

Traitement des myxomes

  • Chirurgie

Une ablation chirurgicale du myxome permet généralement de guérir le patient. Suite à cette intervention, des échocardiographies sont réalisées périodiquement durant en moyenne 5 années afin de vérifier qu’aucun myxome ne réapparaisse.








Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *